FONDATION JACQUES-EDOUARD BERGER: A la rencontre des Trésors d'Art du Monde

Le panneau de la tentation du Bouddha est primordial. Exactement comme le Christ, le Bouddha a été tenté par les dieux qui ne supportaient pas qu'un humain soit si pur. On dit que c'est Mara, le démon de la tentation, qui est venu. Mais en fait, selon le Lalita classique, ce sont les dieux. Ils ont tous essayé, Shiva, Vichnou, Indra, Suria, etc. Jamais ils n'ont pu fléchir l'immobile et splendide silence du Bouddha en pleine méditation. Les dieux sont représentés avec de multiples bras portant de nombreux attributs : la roue de Vichnou, le grand sabre recourbé de Shiva, la hache de Durga, etc. Les dieux essaient de tenter le Bouddha mais n'y parviennent pas. Or ce panneau représente en fait la première icône du Bouddhisme, la plus ancienne et la plus vénérable car elle montre encore les dieux hindouistes. Dans les grottes de Bhaja en Inde, sculptées au 2e siècle avant J.-C., on voit dans une niche le Bouddha entouré d'un côté par Suria et de l'autre côté par Indra. C'est exactement le même sujet et c'est émouvant de constater que l'iconographie demeure absolument traditionnelle bien qu'il se soit passé pas mal de siècles, 1100 ans pour être tout à fait exact.

Pour tenter le Bouddha, Mara a tout fait et a même envoyé ses filles, scène que l'ont voit aussi à Ajanta. Mais le Bouddha ne s'est pas laissé distraire.


introduction
suite