FONDATION JACQUES-EDOUARD BERGER: A la rencontre des Trésors d'Art du Monde

Selon le Lalita original, le Bouddha va naître dans la 17e heure qui a suivi l'arrivée de la reine à Lumbini, comme s'il avait senti qu'il était à Lumbini. Effectivement, 17 heures après son arrivée, la reine Maya Devi a été prise de douleurs et là le Lalita nous dit quelque chose de très beau : elle a senti des douleurs dans sa poitrine et non pas dans son ventre. Oppressée, pour reprendre son souffle, elle s'est accrochée à une branche d'arbre et son flanc s'est ouvert. Et lorsque le bébé est arrivé par terre, il s'est immédiatement dressé et a accompli quatre pas vers les quatre points cardinaux, et à chaque pas, une fleur de lotus est née.

Le lotus central, là où il est tombé, et les quatre autres aux quatre points cardinaux forment les cinq lotus de la révélation du Bouddha. C'est très intéressant parce que cela nous montre que dans le Bouddhisme, on veut marquer la prédestination du Bouddha dès l'instant même où il apparaît sur terre. On trouve tout de suite cette fameuse notion des cinq points qui deviendront les cinq paradis du sage. Les Indiens représentent très souvent la reine Maya Devi accrochée à un arbre, par exemple à Ajanta, à Ellora, et également les Birmans, par exemple dans le temple Ananta de Pagan. Par contre, c'est très rare que les pas du Bouddha soient représentés. C'est donc une représentation assez exceptionnelle et c'est dommage qu'elle soit en si mauvais état.


introduction
suite