BOMARZO - LE BOIS SACRE. LE BOIS DES MONSTRES

Bomarzo est un petit bourg situé près de Viterbe, sur la route d'Orta.

Il est le fief héréditaire de la famille Orsini. Au pied de ce petit bourg se dresse le Château

Les jardins de la résidence sont l'oeuvre de Vincino Orsini; Duc de Bomarzo, il est né en 1528 et mort en 1588. Humaniste lettré, il s'intéresse aux Arts, les protège. Il consacre sa vie au bonheur de sa maison et de son épouse, Julia Farnèse. C'est à la mort de Julia Farnèse qu'il crée l'enseignement de ce jardin.
Il donne à ce jardin non pas le titre de jardino, mais de Bosco Sacro, Bois Sacré ou Bosco dei Monstri, Bois des Monstres. Il faut entendre monstre dans le sens du latin monstrare, ce qui montre et démontre. Cela veut donc bien dire que de passage en passage, d'étape en étape, chaque élément est l'élément d'un immense poème, très néo-platonicien, à l'amour perdu de son épouse.
Pour construire ce jardin, il fait appel a l'un des plus grand jardinier, architecte de son temps, Pirro Ligorio.

Tous les Princes d'Italie vont le visiter ainsi que d'innombrables voyageurs étrangers.
Malheureusement, comme la plupart des jardins de la Renaissance, l'oeuvre a été abandonnée.
Quand on y est retourné, au début de notre siècle, les arbres avaient tout envahi, tout s'écroulait à moitié et le jardin n'en avait qu'un ton plus fantastique encore.
C'est l'époque où, André Pieyre de Mandiargue y est allé et a écrit un texte sublime sur le jardin endormi de Bomarzo.
Les Surréalistes Salvador Dali et Cocteau en parlent énormément.

Bomarzo est à la mode. Bomarzo renaît.