Hippolyte d'Este est évêque à l'âge de deux ans, archevêque à l'âge de dix ans, cardinal à trente ans. A quarante et un ans, il frôle la papauté.Carrière fulgurante. Le trône pontifical lui échappe au profit de Jules III. Il y avait une rivalité effroyable entre Jules III et Hippolyte. Le succès de l'un a amené l'exil de l'autre. Jules III a fait immédiatement chasser Hippolyte d'Este en le nommant gouverneur de Tivoli. Ce qui était d'une habileté extraordinaire : un gouverneur n'a pas le droit de quitter la province qu'il gouverne. Il l'a donc emprisonné à Tivoli. C'est là que le cardinal passe les vingt dernières années de sa vie. De 1550 à sa mort, en 1572, un des hommes les plus cultivés, des plus érudits, des plus intelligents et des plus déconcertants d'Europe créera son monde de rêve: le plus fabuleux jardin maniériste qui soit.

Le jardin de la Villa d'Este.
D'excellents artistes ont travaillé à la Villa d'Este.
Pirro Ligorio a oeuvré aux côtés d'Hippolyte pendant 17 ans.Thomaso Chiruchi, le meilleur hydraulicien du 16ème siècle.Claude Venard, un Bourguignon, le plus extraordinaire fabricant d'orgues hydrauliques du monde.Trois très bons peintres, Federico Zuccaro, Livio Agresti, Girolaio Luchiano.

Nous sommes à Tivoli, tout près de Rome. Le paysage est admirable. Au centre du bourg de Tivoli, se dresse une modeste villa, petite austère, dont la cour d'honneur est simplement pavée de pierres de couleurs noires, blanches et rouges et une petite fausse grotte, discrète, une Ariane endormie.....