JACQUES-EDOUARD BERGER FOUNDATION: À la rencontre des Trésors d'Art du Monde


Amon

Le Roi des dieux est représenté sous les traits d'un être humain (parfois ithyphallique), coiffé d'un mortier surmonté de deux plumes ou, parfois, avec une tête de bélier, l'animal qui lui est consacré. Avec la déesse Mout et le dieu Khonsou, il formait la triade thébaine. Il a été également identifié avec le dieu Rê et vénéré sous le nom d'Amon-Rê. Thèbes était le siège principal de son culte.


Anubis

Dieu à tête de chacal, il préside à la momification et accompagne les morts dans l'au-delà.


atef

Un des couvres-chefs caractéristiques du dieu Osiris; il se compose d'une mitre surmontée d'un disque solaire et flanquée de deux plumes d'autruche.


Busiris

De l'égyptien "cité d'Osiris". Ville de la Basse-Egypte où naquit un culte d'Osiris.


canopes

Les quatre vases qui contenaient le foie, les poumons, l'estomac, les intestins que l'on retirait du corps pendant la momification. Les viscères étaient ainsi placés sous la protection des quatre fils d'Horus (Amset, Hâpi, Douamoutef et Qébehsénouf). Les vases étaient refermés par des couvercles sur lesquels, depuis l'époque ramesside, figuraient la tête des quatre génies: homme, babouin, canidé et faucon. Les canopes étaient rattachés aux quatre points cardinaux, respectivement le Sud, le Nord, l'Est et l'Ouest.


cartouche

Boucle de corde, avec un noeud à la base, à l'intérieur de laquelle était inscrit le nom du pharaon. Le cartouche, symbole du pouvoir universel du dieu soleil - donc du pharaon - est réservé aux deux noms les plus importants parmi les cinq que portait le souverain.


Châteaux des millions d'années

Sur la rive occidentale de Thèbes, les pharaons des XVIIIe, XIXe et XXe dynasties se font construire de grands monuments culturels appelés improprement "temples funéraires". En réalité ils s'en servaient de leur vivant pour le culte du roi divinisé associé à Amon, la principale divinité thébaine; les anciens Egyptiens préféraient à juste titre le terme de "châteaux des millions d'années".


Dendérah

Dendérah était la capitale du VIe nome de Haute-Egypte, et sa nécropole abrite des tombeaux creusés entre l'époque prédynastique et la fin de l'Ancien Empire. Ce site doit sa notoriété au célèbre temple d'Hathor, qui remonte à l'époque gréco-romaine. Dendérah était dédiée à Hathor, une des plus anciennes divinités égyptiennes, représentée sous la forme d'une vache ou d'une femme avec des oreilles de vache.


djed

Pilier, symbole de stabilité et de durée; il représente la colonne vertébrale d'Osiris. C'est aussi une amulette protectrice.


Hathor

Cette divinité à tête de vache (parfois elle n'en possède que les oreilles) protège les femmes et les défunts, car elle est assimilée à la déesse de l'Occident; elle est aussi déesse de la musique.


Horus

Dieu du ciel et protecteur du pharaon qui lui est assimilé, Horus pouvait avoir la tête ou tout l'aspect d'un faucon. En tant que fils d'Osiris et d'Isis, il es souvent représenté comme un enfant (Harpocrate) le doigt à la bouche.


Isis

Epouse et soeur du dieu Osiris, mère du dieu Horus.


Maât

Personification divine de l'ordre cosmique, rattachée secondairement aux concepts de vérité et de justice. Elle porte sur la tête une plume d'autruche, transcription de son nom.


Mout

Epouse d'Amon, vénérée à Thèbes. Primitivement représentée sous la forme d'un vautour, elle prit ensuite un aspect humain.


naos

Petite chapelle en pierre ou en bois qui se trouvait à l'intérieur du sanctuaire et où l'on conservait l'effigie du dieu.


néter

Dieu, le divin.


nome

Mot d'origine grecque désignant les provinces administratives (il y en eut de 38 à 42, selon les époques).


Occidentaux

Occident: c'est le royaume des morts (les âmes des défunts vont là où le soleil se couche).


Osiris

Epoux d'Isis, il engendra, après avoir été tué par son frère Seth, un fils, Horus qui, devenu adulte, le vengea. Il est représenté avec sa couronne atef, le sceptre béqua et le fouet nekbekb.


Ouadj

Sceptre en forme de tige de papyrus, caractéristique des divinités féminines.


Ouas

Sceptre caractéristique des divinités masculines.


Ptah

Dieu de Memphis, où il était considéré comme le créateur du monde et l'époux de la déesse lionne Sekhmet, il était représenté comme un homme momiforme avec, dans la main, le sceptre ouas. Il assimila ensuite un autre dieu funéraire de Memphis, Sokaris, et fut vénéré sous sa forme syncrétique, Ptah-Sokaris.


pylône

Entrée monumentale des temples, constitué par un portail entre deux énormes môles trapézoidaux.


Sekhmet

Déesse à tête léonine, parfois coiffée du disque solaire. Elle protégeait le pouvoir royal; elle peut être assimilée à Hathor, Bastet et Isis.


Thèbes

Avec la XVIIIe dynastie (env. 1550-1295 av. J.-C.), fondée par Ahmosis, la ville d'Ouaset, plus connue sous le nom grec de Thèbes, devint le coeur du pays. C'est à cette époque que le grand temple d'Amon de Karnak devint le plus grand centre religieux du pays et que furent creusées les nécropoles royales de la Vallée des Rois et de la Vallée des Reines.


This

Au début de ce que l'on appelle l'époque prédynastique (3300-2920 av. J.-C.), la population s'est regroupée en deux centres : un au Nord, dans la région du Delta, l'autre au Sud, à Hiérakonpolis, où sont attestés des souverains tels que le roi Scorpion et Narmer. Celui-ci, le dernier roi de l'époque prédynastique, conquit la Basse-Egypte et unifia le pays, sans doute après plusieurs guerres. Son successeur Aha - que l'on peut probablement identifier avec le légendaire Ménès - fonda la 1ère dynastie (du mot d'origine grecque dunamis = force). Les deux premières dynasties sont aussi appelées thinites parce que, d'après l'historien grec Manéthon - auquel on doit un classement de tous les souverains égyptiens en trente lignées -, les rois de cette époque provenaient de la ville de This, dont on n'a jamais retrouvé la moindre trace, mais qui devait se situer dans la région d'Abydos.