Pour l'Art - cycles des cours-conférences

automne-hiver 1981-1982

L'art de l'Inde

Les multiples visages de l'Inde I : les hommes et les dieux, Bénarès, Sarnath, Sravanabelgola, Goa - Les multiples visages de l'Inde II : les hommes et les lois divines, Aurangabad - Une première affirmation de l'art indien : les stupas de Sanchi (dynastie Satavahana, 200 av. J.-C. - 200 ap. J.-C.) - L'apogée de l'épopée bouddhique : les grottes peintes et sculptées d'Ajanta et d'Ellora (dynastie Vakataka, 275-550) - Un chef-d'oeuvre en marge de l'histoire : Elephanta (période gupta ou post-gupta, 550-730) - Les cours adverses I : les rois de la plaine, Badami, Aihole, Pattadakal (dynastie Chalukya, 543-755) - Les cours adverses II : les rois de la mer, Mahabalipuram, Kanchipuram (dynastie Pallava, 325-897) - Une cité à la seule gloire des dieux Bhubaneshwar (dynastie Ganga, 750-1250) - Amour sacré et amour profane : Khadjuraho (dynastie Chandella, 950-1203) - Un hymne cosmogonique de pierre voué au soleil : Konarak (dynastie Ganga, 750-1250) - Le délire de l'ornement : Halebid, Belur, Somnathpur (dynastie Hoysala, 1100-1300) - L'ère de la démesure : Tanjore (dynastie Chola, 846-1173) - Le "baroque'' indien : Maduraï (dynastie Pandya, 1190-1310) - La fin de l'épopée indienne : Hampi (dynastie Vijayanagar, 1335-1600) - L'Inde sous le signe des conquérants : les citadelles et les forts, Agra, Delhi, Daulatabad (dynastie moghole, 1526-1707) - L'Inde fabuleuse : pavillons de perles et kiosques de diamants, Jaïpur (dynastie moghole) - Les emblèmes du rêve : les tombeaux, Delhi, Agra, Sikandra (dynastie moghole) - L'utopie d'un règne sans frontières : Fatehpur Sikri (dynastie moghole) - De l'Inde aux confins de l'Orient, le Népal I : Kathmandu, Badhgaon, Patan - Des stupas aux pagodes, le Népal II : Pasupatinath, Swayambunath, Bodhpath.