PORTUGAL

Principaux sites concernés

  • Fondée, dit-on, par Ulysse, fortifiée par les Phéniciens, vouée aux délices par les Romains qui la baptisèrent Felicitas Julia en l'honneur de César, redessinée par les Arabes, Lisbonne, forte déjà de toutes ces traditions, entra dans la ``grande histoire'' au XIIIe siècle, lorsque le roi Alfonso III y établit sa capitale, en 1255. C'est à un infant, Henri le Navigateur, troisième fils de João Ier, que le Portugal, et Lisbonne en particulier, durent leur formidable prospérité révolutionnant toutes les connaissances que l'on avait pu jusqu'alors accumuler sur les mers, sur les océans et sur les continents, Henri fut le fondateur d'une véritable école coloniale, dont profita toute la dynastie. Les voyages de Vasco de Gama aux Indes Orientales et d'Alvares Cabral au Brésil rapportèrent à la Couronne des sommes fabuleuses (ne dit-on pas qu'une seule cargaison d'épices valait soixante-dix fois le coût de l'expédition?). Manuel Ier, dès le début du XVIe siècle, en profita pour signer d'innombrables constructions somptuaires, églises, monastères, palais, d'un gothique échevelé auquel il prêta son nom l'architecture manuéline était née. En dépit de l'effroyable tremblement de terre du 1er novembre 1755 qui, en quelques secondes, réduisit à néant plus du tiers de la ville et coûta la vie à près de trente-cinq mille de ses habitants, Lisbonne sut se relever.